Swile lève 200 millions de dollars en série D

Orrick a conseillé Index, Eurazeo et Bpifrance dans le cadre de l’opération. Jones Day a conseillé Swile. White & Case LLP a conseillé SoftBank Latin America Fund.

La start-up montpelliéraine Swile, spécialiste des avantages salariaux dématérialisés, a finalisé une levée de 200 millions de dollars.

Cette levée en série D, menée par Softwank, et à laquelle ont également participé Hedosophia et Headline fait suite à celles de 2020 (€70 M – série C), 2019 (€30 M – série B) et 2018 (€15 M – seed/série A). Avec ce nouveau tour de table, Swile accède au rang de Licorne trois ans à peine après sa création, alors sous le nom de Lunchr, par Loïc Soubeyrand (co-fondateur et ex-CEO de Teads, vendue à Altice en 2017).

L’équipe Tech Companies Group (TCG) du bureau de Paris d’Orrick intervenue aux côtés de Index, Eurazeo et Bpifrance était composée de Benjamin Cichostepski (Photo), associé, Vincent Babin et Léa Menaut, collaborateurs.

L’équipe Jones Day était composée de Jean-Gabriel Griboul.

L’équipe White & Case comprenait Nathalie Nègre-Eveillard, François Leloup, Emilie Rogey, Edouard Le Breton.

Involved fees earner: Jean-Gabriel Griboul – Jones Day; Vincent Babin – Orrick Herrington & Sutcliffe LLP; Benjamin Cichostepski – Orrick Herrington & Sutcliffe LLP; Lea Menaut – Orrick Herrington & Sutcliffe LLP; Edouard Le Breton – White & Case; François Leloup – White & Case; Nathalie Nègre-Eveillard – White & Case; Emilie Rogey – White & Case;

Law Firms: Jones Day; Orrick Herrington & Sutcliffe LLP; White & Case;

Clients: Bpifrance; Eurazeo; Index Ventures; SoftBank Latin America Fund; Swile;

Author: Naoual Sadouqi