Pierre Fabre signe un accord de licence et de commercialisation avec ValenzaBio

McDermott a conseillé Pierre Fabre dans le cadre de l’opération.

Pierre Fabre a finalisé la signature de son accord de licence et de commercialisation avec ValenzaBio sur un anticorps anti-IGF-1R pour le développement d’un nouveau traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (Thyroid Eye Disease – TED).

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé, la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

ValenzaBio a reçu de Pierre Fabre les droits mondiaux et exclusifs pour développer et commercialiser, en dehors de l’oncologie, l’anticorps anti-IGF-1R, découvert par Pierre Fabre dans son Centre d’immunologie situé à Saint-Julien-en-Genevois (France), dans le but de traiter les patients souffrant de TED. D’autres indications de maladies rares pourraient également être développées par ValenzaBio. En parallèle, Pierre Fabre poursuit le développement de son programme ADC anti-IGF-1R (W0101) en oncologie.

L’équipe de McDermott qui a conseillé Pierre Fabre était composée de : Emmanuelle Trombe (Photo), associée (Paris), Katya Ascher, Counsel (Paris), et Al Sokol, associé (Boston) et est intervenue sur les aspects contractuels de l’opération.

Involved fees earner: Katya Ascher – McDermott Will & Emery; Emmanuelle Trombe – McDermott Will & Emery;

Law Firms: McDermott Will & Emery;

Clients: Pierre Fabre S.A.;

Author: Naoual Sadouqi