Hoppen rachète Alkia

EY a conseillé la Mutuelle nationale des hospitaliers sur l’opération. Chammas & Marcheteau a conseillé Hoppen.

Hoppen a finalisé l’acquisition d’Alkia auprès de la Mutuelle nationale des hospitaliers.

Connue jusqu’en 2018 sous le nom Télécom santé, la société rennaise Hoppen a depuis bien grandi, renforcée par de successives opérations de croissance externe. Le rachat de la société Aklia s’inscrit dans cette logique : consolider sa position de leader français des solutions et services phygitaux aux patients. Hoppen déploie différentes solutions de e-santé permettant d’accompagner les établissements dans leur digitalisation.

Filiale de la Mutuelle Nationale des Hospitaliers, Aklia (250 salariés) est présenté comme le second opérateur français du secteur. La société équipe environ 500 établissements de santé publics et privés. Ce sont ainsi 40 000 chambres supplémentaires, représentant près de 2 millions de patients, qui viennent s’ajouter au portefeuille du groupe Hoppen. Son périmètre s’établit désormais sur 100 000 chambres équipés au bénéfice de 5 millions de patients par an. 

L’équipe EY comprenait Emmanuel Picard et François Poncet, Frédéric Reliquet, Sandrine Gobaut et Clotilde Carecchio, Damien Dixsaut, Christophe Schmeitzky.

L’équipe de Chammas & Marcheteau était composée de Nicolas Lecocq (associé) et Pierre Rougemond (avocat).

Involved fees earner: Nicolas Lecocq – Chammas & Marcheteau; Pierre Rougemond – Chammas & Marcheteau; Clotilde Carecchio – EY (Ernst & Young); Sandrine Gobaut – EY (Ernst & Young); Frédéric Reliquet – EY (Ernst & Young);

Law Firms: Chammas & Marcheteau; EY (Ernst & Young);

Clients: Hoppen; Mutuelle Nationale des Hospitaliers;

Author: Naoual Sadouqi