CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

Galien Affaires a conseillé CVasThera dans le cadre de l’opération.

CVasThera, société biopharmaceutique spécialisée dans la R&D de médicaments innovants pour les pathologies cardiovasculaires et intestinales, a finalisé une levée de fonds de 1,3 million d’euros lors d’un tour de table d’amorçage. Cette levée vient tripler l’apport en fonds propres et le capital de la société, sécurisant ainsi le financement nécessaire à la réalisation des études précliniques pour le composé CVT120165, un candidat médicament dans le traitement de la maladie de Crohn. Les données de sécurité chez le volontaire sain étant déjà disponibles suite à des essais de phase I réalisés en 2008 dans une autre indication, la société prévoit de lancer un essai clinique pilote de phase II courant 2022 chez le patient atteint de cette maladie.
 
L’investisseur principal de ce tour de table est OCSEED, une société de capital-risque en amorçage de la région Occitanie (France), qui investit dans la société pour la première fois. L’apport, sous forme d’obligations convertibles en actions (OCA), permettra d’assoir les fonds propres de CVasThera, en vue d’avancer vers la clinique, mais aussi de recruter de nouveaux membres de l’équipe, pour soutenir les activités de recherche et le développement de la galénique. Le financement est complété par un apport en capital et en fonds de roulement des fondateurs, un prêt de Bpifrance, une aide de la région Occitanie et un contrat avec l’agence nationale de la recherche (ANR).

Pour traiter les poussées d’intensité moyenne à sévère de la maladie de Crohn, on prescrit en première ligne des corticoïdes. Ces médicaments présentent un grand nombre d’inconvénients qui limitent leur utilisation. Il existe donc un besoin médical majeur à côté des corticoïdes pour réduire la poussée inflammatoire et réparer le substrat de la maladie (la dislocation de la paroi intestinale) chez les patients précocement diagnostiqués de la maladie de Crohn.
 
Le principal candidat médicament de CVasThera est une innovation de rupture et répond à un manque dans l’arsenal thérapeutique actuel contre la maladie de Crohn. En effet, les traitements disponibles s’attachent généralement à réduire l’inflammation sans réparer les tissus intestinaux endommagés. Le CVT120165 offre un mécanisme d’action unique conduisant à la réparation du tissu intestinal endommagé et éliminant les symptômes de douleur. De plus, son efficacité localisée sur les tissus endommagés en fait un composé très innovant. Une gélule originale encapsulant la molécule permet le re-largage et l’adhésion du médicament spécifiquement sur les tissus endommagés du tractus intestinal. L’association de ces deux mécanismes complémentaires, réparation et localisation ciblée du traitement, fait de CVT120165 un candidat prometteur pour les patients.
 
A l’heure actuelle, si beaucoup de sociétés développent des nouvelles approches pour réduire la poussée inflammatoire, aucun projet n’adresse la réparation du tissu endommagé par la maladie comme le composé de CVasThera. Il s’agit du seul candidat médicament antagoniste de PAR1 en cours de développement clinique dans le traitement de la crise et prévention de la récidive de la maladie de Crohn.
 
Selon les estimations de CVasThera, la maladie de Crohn diagnostiquée représente aujourd’hui un marché d’environ 4 milliards de dollars aux Etats-Unis et en Europe, avec une croissance de 0,3% par an. On note également une prévalence diagnostiquée en très forte évolution.

CVasThera a été conseillé par Pierre Masson du cabinet Galien Affaires dans le cadre de l’opération.

Involved fees earner: Pierre Masson – Galien Affaires;

Law Firms: Galien Affaires;

Clients: CVasThera;

Naoual Sadouqi

Author: Naoual Sadouqi

Leave a Reply