Aster lève 3 millions d’euros en Série A

Walter Billet Avocats et Charles Russell Speechlys ont conseillé OneRagtime dans le cadre de l’opération.

Aster, application de pilotage de réunion assistée destinée à l’amélioration des réunions en entreprise, dévoile sa seconde levée de fonds de Série A de 3 millions d’euros, menée par OneRagtime et abondée par ses investisseurs historiques qui ont renouvelé leur confiance après une dernière année à plus de 300 % de croissance. Grâce à cette levée, Aster souhaite développer ses équipes, renforcer sa R&D et continuer à développer des partenariats stratégiques.

Aster est l’histoire d’une rencontre entre trois entrepreneurs en 2014, alors qu’ils sont encore étudiants : Vincent Mendes (CEO), Thomas Dickelé (COO) et Jean-Baptiste Esbelin (CPO). Après plusieurs mois de travail, Entr’UP, plateforme de matching entre associés, est lancée et intègre l’accélérateur “Boost in Lyon”. Après 4 ans d’itération, les fondateurs décident en 2018 de donner naissance à leur nouvelle solution Aster. Leur conviction est que l’entreprise a plus que jamais besoin de cadres dirigeants performants et inspirants afin de mobiliser et aligner leurs équipes autour d’objectifs communs pour piloter leurs nombreux projets et de prendre efficacement des décisions. Aster devient alors la première solution aidant les managers à mener leurs réunions (ex : comités de direction, de pilotage, one-to-one…) grâce à un système unique de prise et visualisation de notes les aidant à prioriser, décider et suivre les actions en temps réel. En 2019, forte du succès d’Aster, Entr’Up décide de prendre le nom de sa solution phare. La même année, la pépite signe un partenariat stratégique avec Microsoft Teams et réalise une levée de fonds en seed de 1,2 million d’euros pour favoriser le développement du produit.

Aster est aujourd’hui le partenaire quotidien privilégié des managers en entreprise, et a notamment vu son rôle croître au cours de l’année 2020. En effet, les salariés participent à 62 réunions en moyenne par mois – soit 15 par semaine. Or, la moitié du temps passé en réunion est considérée comme inefficace. Précieux allié des réunions en télétravail, la solution permet à tous ses clients d’augmenter l’impact de leurs réunions et d’éviter la problématique de la “réunionite”.

Alan Walter, associé du cabinet Walter Billet Avocats, spécialisé en IP / IT et données personnelles, a conseillé OneRagtime dans le cadre de cet investissement.

Involved fees earner: Alan Walter – Walter Billet;

Law Firms: Walter Billet;

Clients: OneRagtime;

Author: Naoual Sadouqi