UTC: scission de ses activités en trois groupes


EY Law et Wachtell Lipton Rosen & Katz ont conseillé dans le cadre de l’opération

United Technologies Corporation (UTC) a été scindée en trois le 3 avril 2020. A la suite de l’acquisition de Rockwell Collins en novembre 2018, UTC a informe le marché qu’il se scinderait en trois groupes et séparerait les activités d’Otis et de Carrier ; cette scission a désormais eu lieu et s’est accompagnée de l’introduction en bourse le 3 avril 2020 des deux sociétés de tête nouvellement formées. EY Law a conseillé UTC sur cette opération.

La société UTC restante comprend les divisions Collins Aerospace and Pratt & Whitney en faisant un acteur majeur des industries de l’aéronautique et de la défense et représentaient un chiffre d’affaires en 2019 d’environ 43 milliards de dollars. Otis Worldwide Corporation issue de la scission est l’un des leaders mondiaux dans la fabrication d’ascenseurs et d’escalators avec un chiffre d’affaires en 2019 d’environ 13,1 milliards de dollars. Fondée il y a 165 ans, Otis détient le plus grand portefeuille d’ascenseurs avec un parc d’environ 2 millions. En parallèle, Carrier Global Corporation est un des leaders en fourniture de technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, de réfrigération et de sécurité et compte 53.000 collaborateurs dans 160 pays a été scindée le 3 avril. Les deux séparations ont été faites par le biais de scissions neutres fiscalement pour les actionnaires. Le 3 avril, les cloches de Wall Street ont sonné pour marquer le début des cotations d’Otis et de Carrier.

L’originalité de cette opération est que la scission est intervenue un instant de raison avant la fusion d’UTC avec Raytheon, autre acteur majeur du domaine de la défense. La nouvelle entité fusionnée est désormais appelée Raytheon Technologies Corp. Raytheon ayant un chiffre d’affaires en 2019 d’environ 34 milliards de dollars.

La séparation a été précédée par de nombreuses scissions impliquant plus de 100 pays. Dans l’une des plus importantes réorganisations jamais réalisées, plus de 350 opérations de transferts d’entités et d’actifs, couvrant plus d’une centaine de juridictions, ont été réalisées afin de les placer respectivement sous la bonne société mère. UTC a été conseillée pour la scission par une équipe d’EY Law de plus de 280 avocats, menée par Roland Montfort, associé, depuis le bureau de Chicago, Frederique Desprez, associée, depuis le bureau de Paris, et Achim Grothaus, associé, depuis le bureau de New York.

Wachtell Lipton Rosen & Katz (WLRK) de New York est intervenu sur les aspects de droit américain de la réorganisation.

Coordonnées par Roland Montfort (Picture) depuis Chicago et New York (Dr. Achim Grothaus), les équipes d’EY Law étaient constituées également de Frédérique Desprez, Karine Brière, Louisa Igoudgil, Karen Benchimol, Clémence Mey, Xinning Jiang, Olivier Chapalain, Adriana Ciobany àParis, d’Alexandre Gelblat, Giovanni Verkooren, Elena Bolychevskaya, Laura Santos Perez-Arregui, Rosa Redero Perez, Ana Khouri à Chicago,Dr. Achim Grothaus (New York), Sarah Evans àBerlin, Katharina von Smirnow, Christiane Rosenbaum, Kevin Goetz à New York, et de Dr. Mark Friedrich à Freiburg.

Involved fees earner: Elena Bolychevskaya – EY; Karine Briere Geoffray – EY; Olivier Chapalain – EY; Adriana Ciobany – EY; Frederique Desprez Longueville – EY; Alexandre Gelblat – EY; Xinning Jiang – EY; Clémence Mey – EY; Roland Montfort – EY;

Law Firms: EY;

Clients: United Technologies Corporation;

Author: Ambrogio Visconti