Osborne Clarke France fait évoluer sa gouvernance pour aborder les prochaines étapes de sa croissance

Osborne Clarke France fait évoluer sa gouvernance pour aborder les prochaines étapes de sa croissance

Plus de 6 ans après la création d’Osborne Clarke à Paris, Béatrice Delmas-Linel a passé le relais depuis le 1er janvier 2020 à un binôme de managing partners, Catherine Olive et Maxime Pigeon, membres de l’équipe fondatrice du cabinet.
Pour Béatrice Delmas-Linel, « ces dernières années à la direction du cabinet ont été intenses et gratifiantes au vu de notre croissance et de la notoriété du cabinet, je suis heureuse de pouvoir passer le relais à mes associés, conformément à ma promesse de départ de porter le projet dans sa phase de lancement. Osborne Clarke s’inscrit plus que jamais dans l’accompagnement des grands changements qui impactent les entreprises et j’ai à coeur de m’investir encore davantage pour le cabinet dans les
sujets d’innovation et de transformation digitale qui me passionnent ».
La gouvernance collective du cabinet évolue également avec la création d’un Comité Stratégique composé de Béatrice Delmas-Linel, David Haccoun, Alexandre Le Mière et Xavier Pican.
Pour Catherine Olive, « Nous remercions chaleureusement Béatrice d’avoir porté le flambeau et d’accompagner aujourd’hui avec enthousiasme cette évolution des rôles. C’est en fait notre histoire qui se prolonge dans la continuité de la belle réussite de ces six dernières années, en mode agile et
prospectif nourri par l’envie et le talent des associés et de nos équipes et notre passion du service client, dans un environnement où la disruption est devenue la norme ».
« Les besoins et attentes de nos clients évoluent de manière exponentielle et nous devons être proactifs.
Nous souhaitons mobiliser toutes les énergies du cabinet sur nos chantiers prioritaires et notamment, enrichir notre offre de services intégrée et internationale à l’aune des enjeux multiples de la transformation digitale et plus largement sociétale et environnementale, proposer des outils technologiques, mais aussi innover dans l’accompagnement des nombreux talents de notre cabinet », souligne Maxime Pigeon.
Ce changement de gouvernance est associé à l’arrivée d’une secrétaire générale, Laldja Baaziz, qui exerçait cette fonction depuis plus de 7 ans au sein de LPA-CGR et va pouvoir faire bénéficier le cabinet de la richesse de son expérience et son parcours.
Le cabinet compte aujourd’hui à Paris plus de 60 avocats, dont 13 associés, pour un total de + 1150 avocats pour l’ensemble de la firme internationale Osborne Clarke. Le bureau de Paris poursuit une croissance à deux chiffres depuis sa création, et accompagne une clientèle française et internationale,
à chaque étape de leur développement.
Avec cette nouvelle gouvernance, l’objectif clair pour Osborne Clarke et ses associés est de se donner les moyens de faire résonner sa différence dans un environnement très concurrentiel, en poursuivant une stratégie de développement alignée avec les ambitions et les valeurs du réseau international Osborne Clarke.