Frank & Pignard Technology rachetée par ses dirigeants actionnaires à la barre du tribunal de commerce de Grenoble


Lamy Lexel, Lamartine Avocats et KPMG ont conseillé dans le cadre de l’opération

Frank & Pignard Technology employait 375 personnes pour produire des composants pour l’automobile. Il y a deux ans, elle était reprise dans le cadre du redressement judiciaire de la société MAIKE AUTOMOTIVE par la société BIONNASSAY M&P Technology, constituée par trois autres industriels (dont AKWEL AUTOMOTIVES et ALPEN’TECH) pour devenir un acteur de référence de la mécanique de précision. La reprise a été plus compliquée que prévu. Les investissements réalisés et la direction opérée par Monsieur Marc Horrellou ont permis à Frank & Pignard Technology de rester une référence de son secteur, mais la crise du COVID-19 est venue anéantir ses efforts.

À la lumière de la nouvelle ordonnance adoptée le 20 mai 2020 par le gouvernement pour favoriser les plans de redressement dans l’industrie pendant la crise sanitaire (article 7, qui autorise la reprise d’une société à la barre du tribunal de commerce par ses propres dirigeants), la société BONNASSAY M&P Technology a choisi de se porter candidate à sa propre succession, en présentant un plan de reprise.

Lamy Lexcel a conseillé BIONNASSAY M&P Technology avec Edouard Bertrand (Photo) et Mohamed Bouzenada (Restructuring).

Lamartine Avocats a conseillé FRANK & PIGNARD TECHNOLOGY avecc Lionel Hanachowics et Marie-Alice Lafontaine.

Involved fees earner: Lionel Hanachowicz – Lamartine Conseil; Marie-Alice Lafontaine – Lamartine Conseil; Édouard Bertrand – Lamy Lexel; Mohamed Bouzenada – Lamy Lexel;

Law Firms: Lamartine Conseil; Lamy Lexel;

Clients: BIONNASSAY M&P Technology ; Frank & Pignard SA;