Financement du parc éolien offshore de Saint-Nazaire

Linklaters, Clifford Chance, BCTG Avocats et Jeantet ont conseillé dans le cadre de l’opération

Ce projet, dont le montant s’élève à 2,3 milliards d’euros, est une première historique pour le secteur français des énergies renouvelables. Il est porté par le consortium Eolien Maritime France, composé à parts égales de EDF Renouvelables en France, et de Enbridge au Canada, qui sont en en charge du développement, du financement, de la construction et de l’exploitation de ce futur parc éolien.

L’infrastructure, qui entrera en service dès 2022, se situera à 12 kilomètres au large de la côte Loire-Atlantique depuis Saint-Nazaire, avec une capacité installée de 480 MW générés par 80 turbines GE Haliade de 6 MW chacune. Selon EDF Renouvelables, cette capacité représente 20% des besoins électriques de la Loire-Atlantique.

Le projet de parc éolien en mer de Saint-Nazaire, en développement depuis environ dix ans, est le premier d’une série de trois projets éoliens offshore développés en France (Saint-Nazaire, Fécamp et Courseulles-sur-Mer), et tous portés par le même consortium (comprenant wpd AG pour les parcs de Fécamp et de Courseulles-sur-Mer), désigné lauréat lors du dernier appel d’offres organisé par l’état français.

La clôture du financement du projet de Saint-Nazaire s’inscrit dans un contexte favorable pour l’éolien offshore français : après quelques années difficiles pour le secteur, la Commission européenne a annoncé cet été son soutien à six projets éoliens en mer dans les eaux territoriales françaises.

Linklaters a conseillé BNP Paribas, MUFG Bank et Société Générale avec François April (Photo), Samuel Bordeleau, Pauline Portos, Nathanaël Caillard, Salimatou Kaba, Léa Prince Agbodjan et Aurore Imbabazi (Projects), Paul Lignières, Marianna Frison-Roche (Public Law), Pierre Zelenko, Nicolas Zacharie (Competition).

Clifford Chance a conseillé le consortium et EDF Renouvelables avec Daniel Zerbib, Jan Burger, Nina Yoshida, Mehdi Khemakhem (Project), David Préat, Gauthier Martin, Daphné Celet et Elise Mayer (Public Law – Energy – EU Law), Fabien Jacquemard, Sophie Weiss (Derivates), Laurent Schoenstein, Olivier Jouffroy, Katerina Drakoularakou (Corporate), David Metzger, Anne-Sophie Plé et Olivier Gaillard, Irina Steinberg, Christopher Starkey et Jérémy Guilbault (Construction).

BCTG Avocats a conseillé Le consortium avec Paul Elfassi, Catherine Dupuy-Burin des Roziers (Energy), Jean-Luc Heckenroth et Aurélie Surteauville (Energy / Environment).

Jeantet a conseillé Enbridge avec Jean-François Adelle et Tamara Mammadova.

Involved fees earner: Catherine Dupuy-Burin des Roziers – BCTG & Associés; Paul Elfassi – BCTG & Associés; Jean-Luc Heckenroth – BCTG & Associés; Aurélie Surteauville – BCTG & Associés; Jan Burger – Clifford Chance; Daphné Celet – Clifford Chance; Katerina Drakoularakou – Clifford Chance; Olivier Gaillard – Clifford Chance; Jérémy Guilbault – Clifford Chance; Fabien Jacquemard – Clifford Chance; Olivier Jouffroy – Clifford Chance; Gauthier Martin – Clifford Chance; David Metzger – Clifford Chance; Anne-Sophie Plé – Clifford Chance; David Preat – Clifford Chance; Laurent Schoenstein – Clifford Chance; Christopher Starkey – Clifford Chance; Irina Steinberg – Clifford Chance; Sophie Weiss – Clifford Chance; Nina Yoshida – Clifford Chance; Daniel Zerbib – Clifford Chance; Jean-François Adelle – Jeantet & Associates; Tamara Mammadova – Jeantet & Associates; François April – Linklaters; Samuel Bordeleau – Linklaters; Nathanaël Caillard – Linklaters; Marianna Frison-Roche – Linklaters; Aurore Imbabazi – Linklaters; Salimatou Kaba – Linklaters; Paul Lignières – Linklaters; Pauline Portos – Linklaters; Léa Prince Agbodjan – Linklaters; Nicolas Zacharie – Linklaters; Pierre Zelenko – Linklaters;

Law Firms: BCTG & Associés; Clifford Chance; Jeantet & Associates; Linklaters;

Clients: BNP Paribas; EDF Renouvelables, S.A.; Enbridge Energy Partners; Eolien Maritime France; MUFG Bank, Ltd.; Société Générale;