Création du Fonds Souverain de Djibouti

Willkie Farr & Gallagher LLP a conseillé la République de Djibouti dans le cadre de l’opération

Institué sous forme d’une société anonyme de droit privé dont le seul actionnaire est et demeurera l’Etat de Djibouti, il s’inscrit pleinement dans l’impératif de développement du pays et a pour but de rassembler les richesses nationales pour démultiplier la capacité de Djibouti à investir rapidement, à se moderniser, à maximiser son potentiel économique et son attractivité.

Les investissements du Fonds ciblent prioritairement la République de Djibouti et les pays ayant un lien économique avec elle, en particulier la région de la Corne de l’Afrique. II s’agit d’investir et de co-investir dans des secteurs clé de l’économie comme les télécoms, les nouvelles technologies, l’énergie, les infrastructures, la logistique, l’agriculture et la pêche. Le Fonds aura pour vocation de privilégier les projets soutenant une croissance durable et la mise en œuvre de la transition énergétique. La loi créant le Fonds prévoit des dotations graduelles qui permettront à celui-ci de disposer de 1,5 milliards de dollars à horizon dix ans.

La République de Djibouti a été conseillée par une équipe dirigée par Amir Jahanguiri (Associé) et comprenant Gabriel Flandin (Associé) ainsi que Raphael Bloch et Mathilde Vansson (Collaborateurs).

Involved fees earner: Raphaël Bloch – Willkie Farr & Gallagher; Gabriel Flandin – Willkie Farr & Gallagher; Amir Jahanguiri – Willkie Farr & Gallagher; Mathilde Vannson – Willkie Farr & Gallagher;

Law Firms: Willkie Farr & Gallagher;

Clients: Republic of Djibouti;

Author: Ambrogio Visconti